Personnes

14 juin 2021

Catherine et Kyle assurent la sécurité de la communauté LGBTQ2IA+

Catherine et Kyle debout sous des cerisiers en fleurs
TBDTBDTBDTBD

Lorsque Catherine Nolin a suivi une formation sur l’espace sécuritaire dispensée par l’Université Laurentienne il y a quelques années, elle a retenu un point très important : « Nous pouvons apporter de petits changements dans nos habitudes quotidiennes, et ces changements peuvent avoir un impact important sur la vie d’une personne. »

Catherine est pharmacienne propriétaire de deux établissements Shoppers Drug MartMD à Sudbury, en Ontario. Kyle Boychuk, son administrateur de magasin, lui a parlé de la formation, et elle a fait participer ses équipes de direction.

« Il s’agissait avant tout d’aider les membres de la communauté LGBTQ2IA+ à se sentir en sécurité et soutenus », explique Catherine.

Après la formation, elle a placé des autocollants d’espace sécuritaire dans ses magasins, et son personnel a commencé à demander aux clients et aux patients de la pharmacie leurs pronoms.

« C’était révélateur qu’on nous demande lors de la séance de demander les pronoms », explique-t-elle. « Je pense que bon nombre de mes gestionnaires (moi-même incluse) ne savaient pas comment aborder ce sujet. Vous ne voulez insulter personne. »

Kyle, qui est membre de la communauté LGBTQ2IA+ et du comité Sudbury Pride, une organisation sans but lucratif dédiée au soutien, à l’éducation et à la célébration de la population LGBTQ2IA+ de la ville, a déclaré que cette formation était une excellente occasion d’en apprendre davantage sur l’inclusion.

« Les équipes de direction dans la plupart des magasins, y compris le département des cosmétiques, servent régulièrement des personnes en transition », explique-t-il. « Les employés ont désormais cette nouvelle perspective globale sur la façon d’aborder les personnes qui entrent dans leur magasin. C’était super de voir ce genre de changement. »

Catherine dit qu’elle a déjà reçu des commentaires positifs de la part des patients. Lorsqu’elle a demandé à une personne au comptoir de la pharmacie ses pronoms, cette dernière l’a remerciée et a avoué être touchée.

« Elle a déclaré qu’elle avait déjà eu de terribles expériences dans certaines autres pharmacies », explique-t-elle.

Catherine veut que son magasin apporte aussi son soutien autrement. Les patients en transition peuvent se présenter en magasin pour une formation sur l’injection ou pour en apprendre davantage sur le traitement hormonal substitutif. Elle et ses équipes aident également les patients à obtenir une couverture de médicaments en remplissant les documents et en assurant la liaison avec leur médecin.

« Il existe de nombreuses façons d’aider ces patients », explique-t-elle.

Kyle en a fait l’expérience lui-même. Il était auparavant adjoint en pharmacie et il avait remarqué que les patients en transition se heurtaient souvent à des obstacles lorsqu’ils essayaient d’accéder à divers traitements.

« Catherine a fait tout ce qui était en son pouvoir pour aider », explique-t-il.

Catherine souhaite également s’associer au comité Sudbury Pride pour que les membres de la communauté LGBTQ2IA+ sachent qu’ils peuvent compter sur ses magasins pour tout, de l’assistance avec les médicaments au soutien en santé mentale.

Son conseil pour les autres pharmaciens est de se concentrer sur la façon de rendre la journée de quelqu’un meilleure.

« Je sais que nous sommes tous très occupés en pharmacie en ce moment avec la vaccination », dit-elle. « Dans ce domaine, nous pouvons faire toute la différence, et c’est déjà le cas. Mais nous pouvons faire une différence encore plus importante. La formation sur l’espace sécuritaire nous a poussés à être plus accueillants, compatissants et empathiques. »

Vous avez des questions?