Responsabilité

4 décembre 2020

Terri Anne sort des sentiers battus

 Femme souriante assise près des fenêtres avec stores fermés
TBDTBDTBDTBD

Terri Anne Gibson, pharmacienne dans un magasin Shoppers Drug MartMD situé à Chilliwack  en Colombie-Britannique), a toujours eu la passion d’aider les autres. Mais l’Opération Boîtes à chaussures pour les femmes, qui recueille et distribue des boîtes-cadeaux aux femmes des refuges partout au Canada, la touche particulièrement.

« Il n’y a pas si longtemps, un collègue m’a demandé pourquoi je faisais du bénévolat pour l’Opération Boîtes à chaussures », se souvient Terri Anne. « Il connaît uniquement mon présent : une mère, une pharmacienne, une femme, une amie. Ce collègue m’a expliqué ne pas comprendre comment une personne « comme moi » pouvait me mettre à la place des femmes touchées par l’itinérance. »

« Sans en avoir l’intention, il a mis le doigt sur le problème omniprésent de la violence conjugale envers les femmes », souligne Terri Anne. « Il ne connaît rien de mon passé et ignore que j’ai souffert de violence conjugale et que cette expérience m’a fait devenir la femme et la professionnelle de la santé que je suis aujourd’hui. »

Selon Statistique Canada, la moitié des femmes au Canada ont subi au moins un incident de violence physique ou sexuelle depuis l'âge de 16 ans. Il peut s'agir de n'importe qui, même d'une personne à laquelle vous ne vous attendiez pas.

Le lien personnel entre Terri Anne et l’Opération Boîtes à chaussures fait partie de sa mission : aider les autres à comprendre les nombreuses raisons pour lesquelles les femmes font appel aux refuges d’urgence. Dans le cadre de l’Opération Boîtes à chaussures, Terri Anne aide plus de 30 refuges locaux et transforme sa passion pour une cause en action.

« Je pense à ma mère », déclare Terri Anne. « Je pense à mon fils de deux ans, à qui je veux donner le meilleur exemple possible et pour qui je veux être le meilleur rôle modèle possible. » Elle ajoute,

« À ce stade de ma vie, j’ai les ressources, les compétences et les aptitudes nécessaires pour redonner et aider les autres de façon significative. C’est ce qui compte pour moi ».

Normalement, à ce moment de l’année, Terri Anne et d’autres bénévoles se rassemblent pour trier et créer des boîtes à chaussures (et nous célébrons avec eux la Journée internationale des bénévoles, le 5 décembre). Mais 2020 est tout sauf normal. Même sans rassemblement, le bénévolat devrait toujours être souligné.

Et malgré l’interdiction de nous rassembler, nous pouvons aider. Tout comme Terri Anne, les magasins Shoppers Drug Mart/Pharmaprix soutiennent avec passion l’Opération Boîtes à chaussures et, cette année, la contribution se fait virtuellement. Plutôt que de recueillir des articles physiques, les magasins recueillent des dons (par cartes de débit et de crédit ou par points PC OptimumMC) jusqu’au 1er janvier dans le cadre du programme AIMEZ VOUS de Shoppers Drug MartMC/PharmaprixMC. Ce programme donnera l’équivalent de tous les dons jusqu’à concurrence de 50 000 $.

Dans un monde virtuel, le bénévolat passe aussi par la promotion d’une cause. Donc utilisez les médias sociaux! Commentez sur le site de l’Opération Boîtes à chaussures et aimez cette vidéo créée par Terri Anne pour l’Opération Boîtes à chaussures : What is Her Reason? (Quelle est sa motivation?). Elle présente plusieurs raisons pour lesquelles les femmes nécessitent l’aide des refuges d’urgence et explique pourquoi nous choisissons de soutenir les femmes dans le besoin.

Terri Anne croit qu’ensemble, nous pouvons aider à faire sourire les Canadiennes touchées par l’itinérance. « Nous pouvons leur montrer qu’elles ne sont pas seules ».